Le casseur de cailloux

Charles Péguy va en pèlerinage à Chartres. Il voit un type fatigué, suant, qui casse des cailloux. Il s’approche de lui : « Qu’est-ce que vous faites, Monsieur ? « Vous voyez bien, je casse des cailloux. C’est dur, j’ai mal au dos, j’ai soif, j’ai faim. Je fais un sous-métier, je suis un sous homme ». Il continue et voit un peu plus loin un autre homme qui casse les cailloux. Lui n’a pas l’air mal. « Monsieur, qu’est-ce que vous faites ? » « Eh bien, je gagne ma vie. Je casse des cailloux. Je n’ai pas trouvé d’autre métier pour nourrir ma famille, je suis bien content d’avoir celui-là ».

Péguy poursuit son chemin et s’approche d’un troisième casseur de cailloux, qui est souriant et radieux et lui pose la même question. « Moi, Monsieur, dit-il, je bâtis une cathédrale ! »