L’Hypnose Ericksonienne

Milton Hyland Erickson (1901-1980), médecin, psychiatre, psychothérapeute, expérimentateur, enseignant américain, a joué un rôle considérable dans le développement et l’enrichissement de la pratique hypnotique.

Il n’a pas élaboré une nouvelle théorie de l’hypnose, mais il a su orienter celle-ci dans une nouvelle direction avec une nouvelle approche des phénomènes.

Milton H. Erickson a mis l’accent sur le fait que :

  • c’est le patient qui a un talent pour l’hypnose : plus le thérapeute s’adapte aux particularités du patient, meilleur sera le résultat
  • l’hypnose est un phénomène naturel, physiologique et quotidien
  • l’hypnose stimule le travail de l’Inconscient pour amener un meilleur équilibre par le travail d’intégration des expériences et pour permettre de trouver des solutions mieux adaptées en sortant des cadres rigides que les patients créent eux-mêmes
  • le fonctionnement hypnotique se passe à un autre niveau cortical que le fonctionnement habituel. Ainsi, en apprenant aux patients à fonctionner à cet autre niveau, des réaménagements internes se produisent. Il est même préférable que le sujet n’en prenne pas conscience.

L’originalité de Milton Erickson est particulièrement nette dans son utilisation de l’hypnose en thérapeutique. Il a influencé les théories et la pratique de ce qui s’appellera “l’Ecole de Palo Alto”. Gregory Bateson, Paul Watzlawick, John Weakland et Jay Haley, membres de cette fameuse école, considèrent Milton Erickson comme le “père de la Communication moderne”.

Ainsi naît l’Hypnose Ericksonienne en 1937, elle grandit ensuite grâce aux élèves d’Erickson tels de Jay Haley, Jeffrey Zeig ou Ernest Lawrence Rossi, et ainsi s’intéressera à ses fondements psychobiologiques.

La pratique de Milton Erickson sera également aux origines de la Programmation Neuro-Linguistique (PNL) de Richard Bandler et John Grinder, dans le milieu des années 1970.

« Devenez qui vous êtes car les autres possibilités sont déjà occupées »

Milton H. Erickson