Pourquoi dit-on hypnose “thérapeutique” ?

L’hypnose est un état de conscience différent de notre état de veille habituel ou du sommeil. C’est un peu comme être entre ces deux mondes… Et on a découvert très tôt (chez les Sumériens, puis en Egypte et en Grèce Antique) que cet état de conscience permet de soigner : des phrases qui ne provoqueraient d’ordinaire rien de spécial se mettent à devenir “active”.

Par exemple, en état ordinaire de conscience, si on demande à quelqu’un qui est pris de panique ou d’angoisse, ou d’une grande peine, de se calmer, il ne se passera rien – puisque la personne ne peut plus à ce moment-là contrôler ses émotions.
En état d’hypnose, par contre, s’il survient une crise émotionnelle, l’hypnothérapeute peut demander à la personne de “s’envoler au calme, pour considérer tout cela avec distance“… et cela devient vrai : alors même que l’esprit conscient pense qu’il n’y arrivera pas, que “c’est impossible”, la personne se rend compte qu’elle plane comme un oiseau au-dessus de la scène… et elle retrouve son calme.

En hypnose, les mots deviennent vrais, réels.
Autre exemple : une douleur “cisaillante” ou “tranchante” peut s’émousser et disparaître ; une douleur “brûlante” peut s’éteindre ; une douleur perçue comme “rouge, saignante” peut se transformer en jaune, vert, bleu ou toute autre couleur qui convient à la personne, et la douleur disparaît instantanément (cela ne prend pas 10 seconde, c’est vraiment instantané !). D’ailleurs, on peut faire revenir la douleur aussi vite… pour montrer à la personne que c’est bien elle qui la contrôle… et on la fait repartir aussitôt et aussi facilement.

L’hypnose est ainsi utilisée de manière thérapeutique depuis des millénaires. Et vous pourrez aussi bien l’utiliser pour améliorer votre vie, trouver les solutions à des problèmes complexes ou pour travailler à votre développement personnel…

Source IFHE